Mission de l'entreprise formatrice

L'entreprise formatrice prend en charge l'apprenti·e dans le cadre de l'activité normale de la structure. Un formateur en est responsable.

Si un théâtre ou une entreprise estime que son activité n'englobe pas l'ensemble du plan de formation, il/elle peut s'associer à une autre structure.

    Quelles exigences pour former un·e apprenti·e?

    Trois conditions doivent être remplies par les théâtres/entreprises pour former un·e apprenti·e.

    1. Le formateur doit répondre aux exigences suivantes:
      • être titulaire d'un titre de formation supérieure (Brevet fédéral);
      • ou, être titulaire d'un CFC dans une profession apparentée et pouvoir justifier de connaissances professionnelles propres au CFC de techniscéniste avec 5 ans d'expérience;
      • professionnelle dans la branche;
      • être titulaire d'un diplôme HES ou HEU et 2 ans d'expérience professionnelle dans le domaine de la formation.
    2. Une place d'apprentissage peut être ouverte si l'entreprise dispose soit de:
      •     un technicien engagé à 100% répondant au point 3a;
      •     2 techniciens engagés à 60% répondant au point 3a.
    3. Le technicien qui veut assurer le rôle de formateur en entreprise doit suivre une formation pédagogique courte pour bien accueillir l'apprenti·e (40 heures).

     

    Quelles démarches pour engager un·e apprenti·e ?

    1. Prendre contact avec artos auprès de la Responsable des métiers technique pour annoncer votre intention d'engager un·e apprenti·e, ceci afin de coordonner le nombre de places d'apprentissage au niveau romand dans le but de maintenir l'effectif des classes dans des limites gérables.
    2. Un théâtre ou une entreprise qui décide d'engager un·e apprenti·e demande une autorisation de former au responsable de la formation professionnelle de son canton d'établissement (voir la liste ci-dessous). Il accompagne sa demande d'un formulaire qui décrit l'équipement de sa structure.
    3. Une visite du théâtre ou de l'entreprise est ensuite effectuée par le Commissaire professionnel de votre canton de manière à vérifier que l'encadrement et les infrastructures proposées sont adéquats à l'accueil de l'apprenti·e.
    4. Quand l'autorisation de former a été accordée, le théâtre ou l'entreprise  peut engager un·e apprenti·e.
      Un contrat d’apprentissage est passé entre l'entreprise formatrice et l'apprenti·e.
      Il est ensuite approuvé par le Canton. L'approbation du contrat par le Canton du siège de l'entreprise valide l'inscription de l'apprenti·e à la formation.

       

    Conditions d'encadrement

      SALAIRE APPRENTI

      L'apprenti·e est un·e employé·e du théâtre ou de l'entreprise qui l'engage. Il reçoit donc un salaire, qui augmentera chaque année de formation. artos recommande les salaires de base mensuels minimum suivants:

      • CHF    500.– pour la 1ère année
      • CHF    700.– pour la 2e année
      • CHF    900.– pour la 3e année
      • CHF 1'200.– pour la 4e année

      Les coûts accessoires liés à la participation des apprenti·es aux cours interentreprises, notamment ceux relatifs au transport et aux repas, sont à la charge de l’entreprise formatrice.

      En outre, L’ASSTT et artos recommande que les trajets pour se rendre à l’école professionnelle soient pris en charge par l’entreprise formatrice.

      TRAVAIL DE NUIT ET DU DIMANCHE

      Dès le début de sa formation, l'apprenti·e est sensibilisé·e aux règles en matière de sécurité au travail, de protection de la santé et de protection de l'environnement. Ces recommandations font partie intégrante de la formation.

      En dérogation à la loi du travail, il est permis de donner des missions qui comportent un risque élevé d'accident (risque de chute, utilisation de substances dangereuses) aux jeunes en formation, en fonction bien sûr de leur niveau de connaissances et pour autant que ces travaux fassent l'objet d'un encadrement particulier. 

      Une dérogation est également consentie concernant le travail de nuit et du dimanche.

      Le respect des directives concernant ces dérogation est impératif.

      Pour en savoir plus :

      SURVEILLANCE DE L'APPRENTISSAGE

      La surveillance de l'encadrement de l'apprentissage est de la responsabilité des Cantons. Pour ce faire, des conseiller·ères aux apprenti·es sont désigné·es par chaque canton, ils sont aidés dans leur tâche par des délégué·es professionnel·les désigné·es par artos. 


      Où se renseigner?

      artos

      Que votre structure soit un théâtre ou une entreprise, Carmen Bender, Responsable des métiers techniques, se fera un plaisir de vous renseigner.

      021 621 80 61 carmen.bender@artos-net.ch

        Services cantonaux de la formation professionnelle

         


        Directives et recueil d'informations

        Véritable guide destiné aux entreprises formatrices et formateurs-trices en entreprise, ce document a été conçu pour être consulté lorsqu’un renseignement spécifique est recherché. Condensé d’informations complétées par des liens hypertextes offrant la possibilité d’approfondir l’un ou l’autre thème abordé, il est un appui précieux pour les entreprises formatrices.

         

        Toutes les informations à destination des entreprises formatrices

        Directives et recueil d'informations